From the astonished spectator to the spectator in movement: exhibition advertisements in 1920s Germany and Austria

Michael Cowan

Research output: Contribution to journalArticlepeer-review

1 Citation (Scopus)
4 Downloads (Pure)

Abstract

Lorsque les foires commerciales, phénomène nouveau et en voie de professionnalisation, se sont répandues après la première guerre mondiale dans des villes telles que Vienne, Francfort, Berlin et Düsseldorf, elles se sont souvent tournées vers le film comme moyen publicitaire, employant fréquemment des experts en animation ou des cinéastes d’avant-garde. En examinant les films publicitaires faits pour ces évènements, cet essai explore quelques unes des relations changeantes, dans les années 1920, entre le cinéma et la culture des foires commerciales. Les films adoptent souvent une stratégie de l’étonnement qui est commune à la publicité imprimée, aux expositions technologiques du 19ième siècle et au cinéma d’attraction des premiers temps. Mais, ils tendent aussi à illustrer un nouveau paradigme du film comme médium qui peut à la fois interpeler le spectateur et le contrôler. Cette idée du film comme moyen de direction du spectateur est en phase avec les nouvelles théories de la publicité qui sont apparues après la guerre et qui ont trouvé leur terrain d’essai précisément dans le milieu des foires commerciales.
Original languageEnglish
Pages (from-to)2-29
Number of pages28
JournalCanadian Journal of Film Studies
Volume23
Issue number1
Publication statusPublished - 1 Aug 2014

Keywords

  • Advertising
  • Exhibitions
  • Film
  • Spectatorship
  • Portable Projection
  • German Studies

Fingerprint

Dive into the research topics of 'From the astonished spectator to the spectator in movement: exhibition advertisements in 1920s Germany and Austria'. Together they form a unique fingerprint.

Cite this